• Bénéfice de discussion

    Bénéfice de discution

    Lorsqu'elle n'est pas tenu solidairement avec le débiteur principal, la caution peut opposer au créancier le "bénéfice de discussion" en exigeant du créancier qu'il poursuive d'abord la réalisation des biens du débiteur principal. Il suffit à la caution d'indiquer quels sont les biens sur lesquels les poursuites du créancier pourront s'exercer. On dit que le débiteur "doit être discuté dans ses biens" (cf article 2021 C. civil).

    En revanche la caution solidaire ne dispose pas du bénéfice de discussion, le créancier peut indifféremment et dans n'importe quel ordre, s'adresser aussi bien à la caution qu'au débiteur principal.

    Le bénéfice de discussion fait partie des exceptions dilatoires

    « DiligenterPouvoir discrétionnaire »
    Blogmarks

    Tags Tags : , , , ,