• L'union de l’Europe occidentale (UEO) : histoire, évolution

    L’union de l’Europe occidentale (UEO)

     Elle a été crée en 1954, pour promouvoir l’intégration européenne en matière de défense. Mais elle est longtemps restée inactive. Suite au traité de Maastricht, elle a été concernée pour renforcer les capacités de défense de l’Europe occidentale pour en faire de pilier de l’Europe au sein de l’OTAN.

     

     §1 -  les origines de l’UEO et son évolution
        En 1948, 5 Etats européens avaient décidé d’organiser leur défense en créant l’union occidentale avec le traité de Bruxelles le 17 mars 1948. Cette organisation prévoyait une collaboration en matière de légitime défense, culturelle et économique. L’insuffisance des moyens avait contribué la création de l’OTAN. L’UO n’a pas disparu pour autant, surtout qu’on se posait la question du réarmement allemand pour que l’Europe puisse se défendre efficacement seule. Une idée est née de créer une armée européenne au service de l’organisation. Ce projet a échoué en raison du refus de l’Assemblée Nationale française de le ratifier. Il fallait trouver un autre moyen d’intégrer l’Allemagne dans le système de défense de l’Europe.
        En 1954, on a ainsi invité la RFA et l’Italie à adhérer au traité de Bruxelles; l’acte final de cette conférence a été officialisé par les accords de Paris, signés le 23 octobre 1954. Ils viennent modifier le traité de Bruxelles en vue d’inclure les 2 pays, mais en profite pour changer le nom. Se crée ainsi l’UEO. Cette organisation regroupe aujourd’hui 28 pays qui relèvent de 4 statuts différents: membres de pleins droit, membres associés, observateurs, partenaires associés.

        On a 3 organes essentiels: un conseil, une assemblée, un secrétariat. Le conseil est composé des ministres des affaires étrangères des Etats-membres, peut se réunir au niveau des représentant permanents; il prend les décisions. Il peut créer des organes subsidiaires, dont le comité permanent des armements.
    L’assemblée, organe délibérant, est composée des membres de l’assemblée consultative du conseil de l’Europe. Elle a pour mission d’étudier toutes les questions qui ont un rapport avec les buts de l’UEO. Elle peut faire des recommandations au conseil sur ces questions.
    Le secrétariat incarne l’organe administratif de l’UEO. Il hérite de fonctions résiduelles autres que celles de la gestion des crises.
    On trouve aussi une agence pour le contrôle des armements, qui a joué un rôle important dans le réarmement de l’Allemagne.


    Résultat de recherche d'images pour ""union de l’Europe occidentale""
        Les objectifs de cette organisation ne concernent pas que des questions militaires. Le 1° est de constituer en Europe occidentale, une base solide pour la reconstruction de l’économie européenne. Le 2° est que les partis doivent se prêter mutuellement assistance pour faire obstacle à toute politique d’agression. Le 3° est de promouvoir l’unité et encourager l’intégration progressive de l’Europe.
        De 1954 à 1973, elle a joué un rôle important en favorisant le développement de la coopération en Europe. Mais ensuite, jusqu’en 1984, il y a eu un ralentissement progressif de ses activités. L’UEO a ensuite connu une relance avec la déclaration de Rome en 1984 qui réaffirme le rôle du conseil de l’UEO dans l’examen des crises qui peuvent apparaître en Europe, et même les répercussions des autres crises mondiales sur l’Europe. En 1987, un texte adopté par le conseil des ministre, la plate-forme sur le intérêts européens en matière de sécurité, définit les grand=es orientations du programme de travail de l’UEO en matière de défense. De 1997 à 2001, elle a géré différentes situations de crise, par exemple en Albanie ou Croatie. Ce sont alors des missions de déminage.

    §2 -  l’absorption progressive de l’UEO par l’union européenne
        Dans le cadre de la politique commune, l’UE s’est appuyé sur l’UEO pour assurer sa défense et concrétiser son évolution vers une union politique. C’est le moyen de renforcer de pilier de l’Europe occidentale; l’UEO devient un élément de défense de l’UE. Il est prévu qu’on lui confie des missions de mise en œuvre des décisions de défenses. L’UEO a répondu à cette mission en créant des organes militaires à côté des organes politiques, notamment des forces d’intervention rapides. Ces fonctions vont prendre fin parce que à partir de 1999, l’UE continue à confier à l’OTAN le soin de sa défense et se dote des capacités de gérer elle-même les crises sans se référer à l’UEO, à travers la politique européenne commune de sécurité et de défense qui comporte certaines institutions militaires. Peu à peu, les fonctions déléguées à l’UEO sont transférées à l’UE.
        Officiellement, l’UEO devait disparaître en 2000. Mais le processus est retardé du fait de la suspension du nouveau traité constitutionnel, qui n’a pas été ratifié par la France en 2005. L’UEO existe donc toujours, mais ne dispose que de fonctions résiduelles.

    « L'OSCE : origine, composition, structure, compétenceLa convention et la cour européenne des droits de l’homme »
    Blogmarks