• La distinction entre impôt analytique et synthétique

    La distinction entre impôts analytiques et synthétiques

     

     Les différentes classification techniques des impôts : il existe des classifications qui vont nous permettre de distinguer les impôts selon des modalités techniques à laquelle ces impôts appartiennent. Il y a 5 distinctions techniques :


    -- La distinction entre impôt réel et impôt personnel.
    -- la Distinction entre impôt direct et impôt indirect
    -- Impôt proportionnel et impôt progressif
    -- La distinction impôt analytique et impôt synthétique
    -- La distinction entre impôt de répartition et impôt de quotité

     

     Ce qu’on appelle impôt cédulaire ou analytique est un impôt qui taxe une opération isolée, spécifique. Autrement dit, chaque revenu est distingué pour être imposé de manière particulière. Un impôt particulier frappe des revenus particuliers.Taxe surtout la dépense (ex : les droits sur le tabac, les alcools, la TIPP). Les avantages sont pour le contribuable la visibilité (il appréhende bien), et pour l’Etat : c’est un impôt analytique qui permet une politique de discrimination du taux assez facilement (par ex : le tabac pour des raisons de politique de santé publique). Ne permet pas une personnalisation de l’impôt. On ne taxe qu’une opération précise. L’impôt analytique ne permet pas la progressivité.

     

     

     La notion d’impôt général ou synthétique

    C’est la solution inverse. Ici on prend en considération l’ensemble du revenu quels que soient ses origines. Plus le revenu est important, plus le taux est élevé. C'est l’impôt global. Impôt qui taxe en une seule fois un ensemble d’éléments : exemple type l’IRPP. L’IRPP va taxer en une fois les revenus du foyer fiscal : les revenus des parents, les revenus des enfants mineurs. On peut avoir un célibataire qui a différent revenus : ces différents revenus vont être taxés en une fois par l’IRPP. L’avantage est la simplification : un impôt global évite les multiples taxations. La technique de l’impôt global permet de personnaliser si l’Etat veut personnaliser. Inconvénient : le risque de pression fiscale élevée lorsque cette technique est associée avec la progressivité de l’impôt. C’est le cas de l’IRPP.

     

    « La distinction entre impôt proportionnel et progressifLa distinction entre impôt de répartition et impôt de quotité »
    Blogmarks

    Tags Tags : , , ,