• La rencontre de l'offre et de la demande en économie

     La rencontre de l’offre et de la demande. 

    Après avoir étudié séparément l’offre et la demande , il est maintenant temps de les combiner pour voir comment elles permettent de fixer la quantité vendue d’un bien ainsi que son prix.

    • La loi de l’offre et de la demande est définie comme étant la variation de l’offre et de la demande lorsque les prix se modifient sur un marché. Les prix se forment sur les marchés selon le jeu de l’offre et de la demande.
    • La demande est une fonction décroissante du prix. Si le prix augmente, la demande diminue alors que l’offre augmente. A l’inverse, si le prix diminue, la demande augmente tandis que l’offre diminue. La demande est déterminée selon le niveau des ressources et l’utilité puisqu’elle est fonction de l’utilité marginale des biens et des ressources disponibles.
    • L’offre est une fonction croissante du prix. La baisse du prix conduit les entreprises à réduire les quantités fabriquées. Une baisse du prix correspond donc à une diminution de l’offre.

     

    1) L’équilibre :

     La figure suivante fait figurer à la fois la courbe d’offre et la courbe de demande. Vous remarquerez qu’il y a un point où ces deux courbes se confondent ; ce point est appelé le point d’équilibre du marché.

    Cours d'économie

    Le point d’équilibre de l’offre et de la demande se trouve à l’intersection des courbes d’offre et de demande. Au prix d’équilibre, la quantité offerte égale la quantité demandée. Ici, le prix d’équilibre est de 2 euros, puisqu’à ce prix, 7 cornets sont demandés et 7 sont offertes.

    Le prix défini par ce point est dénommé prix d’équilibre , tandis que la quantité définie est appelée quantité d’équilibre . Ici , le prix d’équilibre est de 2 francs le cornet et la quantité d’équilibre est de 7 cornets.

    Au prix d’équilibre, la quantité de bien que les acheteurs sont prêts à acheter et capables d’acheter est exactement égale à la quantité que les vendeurs sont prêts à vendre et capables de vendre. Le prix d’équilibre est parfois appelé prix de satisfaction du marché, puisque c’est le prix qui satisfait tout le monde : les acheteurs ont acheté ce qu’ils voulaient acheter, et les vendeurs ont vendu ce qu’ils voulaient vendre.

    Les actions des acheteurs et des vendeurs amènent naturellement le marché vers son point d’équilibre. Pour comprendre cela, voyons ce qui se passe si le prix de marché est différent du prix d’équilibre.

    Supposons pour commencer que le prix soit supérieur au prix d’équilibre, comme sur la planche A de la figure 7. A 2,50 euros le cornet, la quantité offerte ( 10 cornets) est supérieure à la quantité demandée ( 4 cornets). Il y a donc un surplus de production : les vendeurs sont incapables de vendre tout ce qu’ils ont au prix courant. Cette situation est dite d’offre excédentaire ou encore de surproduction. Quand il existe une offre excédentaire sur un marché, les vendeurs auront leurs congélateurs encombrés de glaces invendues. Ils vont donc essayer d’augmenter leurs ventes en baissant le prix des marchandises vendues. Les prix baissent jusqu’au prix d’équilibre.

    Supposons maintenant que le prix courant soit inférieur au prix d’équilibre, comme sur la figure 8. A 1,50 euros le cornet, c’est la quantité demandée qui excède l’offre . Il y a alors une pénurie de marchandise : les acheteurs ne peuvent pas acheter tout ce qu’ils veulent au prix courant . On parle alors de demande excédentaire. Quand il existe une demande excédentaire sur un marché, les acheteurs vont devoir faire de longues heures de queue pour obtenir l’une des rares glaces disponibles. Les acheteurs étant trop nombreux au regard des marchandises disponibles, les vendeurs peuvent augmenter leurs prix sans perdre de clients. Au fur et à mesure que les prix montent, le marché tend vers le point d’équilibre. C’est ainsi que les activités de la multitude d’acheteurs et de vendeurs poussent automatiquement le prix du marché vers son point d’équilibre. Une fois ce point atteint, tout le monde est satisfait et le prix ne subit plus aucune pression . La vitesse à laquelle ce point est atteint dépend du marché, et plus particulièrement de la vitesse d’ajustement des prix. Sur la plupart des marchés fonctionnant librement , les surplus ou les pénuries ne sont que temporaires car les prix se déplacent pour assurer l’équilibre de l’offre et la demande. Ce mécanisme d’équilibre est tellement important pour les marchés que l’on parle de la loi de l’offre et de la demande : le prix d’un bien s’ajuste de manière à assurer l’équilibre de l’offre et de la demande.

     

    Cours d'économie

    2) Modification de l’équilibre suite à une modification de la demande : 

     Imaginons un été caniculaire. Comment cette chaleur anormale touchera-t-elle le marché des cornets de glace ?. Pour répondre à cette question , suivons les trois étapes évoquées plus haut.

    - La forte chaleur affectera la courbe de demande en modifiant le goût des gens . Du fait de la chaleur, les gens veulent consommer plus de glaces à un prix donné. La courbe d’offre est inchangée , car la température n’a aucun effet direct sur l’entreprise qui produit les glaces.

    - Dans la mesure où les gens souhaitent manger plus de glaces, la courbe de demande subit une translation vers la droite. Ce déplacement, indiqué sur la figure suivante, montre que la quantité demandée est supérieure, pour tout niveau de prix.

    - Comme on le constate sur la figure 10, ce déplacement de la courbe de la demande se traduit par une augmentation du prix d’équilibre  ( de 2 à 2,50 euros) et de la quantité d’équilibre ( de 7 à 10 cornets). En d’autres termes, la chaleur a augmenté le prix des glaces et la quantité vendue.

     Comment une augmentation de la demande modifie l’équilibre du marché. 

    Cours d'économie


    Lorsque la chaleur fait monter le prix des glaces , la quantité de glaces fournie par les glaciers augmente aussi, même si la courbe d’offre est restée identique. Dans ce cas, les économistes parlent d’une augmentation de la « quantité fournie », mais pas de l’offre.

    Le terme d’ « offre » fait référence à la position de la courbe d’offre, tandis que l’expression « quantité fournie » désigne la quantité que les fournisseurs désirent vendre. Dans notre exemple, l’offre n’a pas changé, car la chaleur n’a aucun effet sur le plan d’offre des glaciers. En revanche, la canicule pousse les acheteurs à consommer plus à tout niveau de prix et donc déplace la courbe de demande. Cet accroissement de la quantité fournie est représenté par un déplacement le long de la courbe d’offre.

    Pour résumer , un déplacement de la courbe d’offre est appelée « modification de l’offre », un déplacement de la courbe de demande est appelée « modification de la demande ». Un déplacement le long de la courbe d’offre correspond à une modification de la quantité fournie », et un déplacement le long de la courbe de demande correspond à une « modification de la quantité demandée ».

    3) Modification de l’équilibre suite à une modification de l’offre : 

    Imaginons maintenant qu’au cours d’un autre été, un tremblement de terre détruise plusieurs fabriques de glaces. Comment le marché des glaces sera-t-il touché par cet événement ? . Une fois encore, suivons nos trois étapes.

    - Le tremblement de terre modifie la courbe d’offre. En réduisant le nombre de fabricants, le tremblement de terre a modifié la quantité de glaces produites et vendues à tout niveau de prix . La courbe de demande est inchangée, car le tremblement de terre n’a pas d’effet direct sur la consommation de glace des ménages.

    - La courbe d’offre est déplacée vers la gauche , puisqu’à chaque niveau de prix la quantité de glaces susceptible d’être vendue a été réduite . La figure 11 illustre cette translation.

    - Comme on le constate sur la figure 11, le déplacement de la courbe d’offre se traduit par une augmentation du prix d’équilibre de 2 à 2,50 euros ) et une réduction de la quantité d’équilibre de 7 à 4 cornets. Le tremblement de terre aura eu pour conséquences une augmentation du prix des glaces et une diminution de la quantité de glaces vendues.

    « Qu'est ce que la consommation? définition, structure, lois d'EngelQu'est ce que l'offre en économie ? »