• Le budget de production

    LA GESTION PRÉVISIONNELLE : LE BUDGET DE PRODUCTION

     

    Une quantité à produire ou le programme de production doit être harmonisée avec le programme des ventes. Cependant, comme les quantités produites sont limitées par la capacité de production, l’objectif du budget de production sera de rechercher le programme de production optimale qui assure le profit le plus élevé tout en respectant ses contraintes de production.

     Résultat de recherche d'images pour "budget de production"

     

    I. Le programme optimal de production

    La gestion budgétaire de la production comporte une phase d’étude du programme de production qui maximise le bénéfice. Dans le cas général où les produits et les activités sont nombreux, la programmation linéaire, et sa résolution par l’algorithme du simplexe, est la seule méthode qui permette de trouver une solution dont on soit certain qu’elle est optimale. Cependant, ici seule la résolution graphique sera abordée à l’aide du cas Proglin.

     

    A.  Programme linéaire

     

    1)    Présentation du cas

    L’entreprise Proglin fabrique des meubles pour salons et chambres à coucher. Le bois d’ébénisterie est d’abord travaillé dans un atelier de découpe puis assemblé dans un atelier d’assemblage. Puis, les meubles passent dans l’atelier de finition avant d’être prêt à la vente.

    Soit l’annexe 1 portant sur les informations techniques suivantes : cf. 16.1

    Soit l’annexe 2 portant sur le prix de vente et sur les coûts unitaires préétablis : cf. 16.2

     

    A cette étape, il est demandé de présenter le programme linéaire qui aidera à trouver le programme maximisant le bénéfice.

     

    2)    Forme canonique du programme linéaire

    La question posée demande de maximiser le bénéfice. En cela, il est équivalent de maximiser la marge sur coûts variables puisque les frais fixes sont indépendants du programme de production.

    x : nombre de chambres à produire

    y : nombre de salons à produire

     

    La MCVU des chambres est égale au prix de vente – coût variable unitaire = 3 000 – 2 400 = 600

    La MCVU des salons = 5 000 – 3 750 = 1 250

     

    A partir de là, maximiser le bénéfice équivaut à maximiser la marge sur coût variable totale qui correspond à la fonction économique Z = (600.x) + (1 250.y)

                                                               Chambres     salons

     

    Cf. doc 16.3 : présentation canonique du programme linéaire.

    -          Ne pas oublier les contraintes de signes !

    -          Poser les contraintes économiques

     

    B.  La résolution du programme linéaire

     

    CF. Doc 16.3

    Les inéquations de contraintes économiques sont représentées par des demi-plans bordés par une droite. Ces droites délimitent le polygone des solutions qui respectent l’ensemble des contraintes. Les sommets du polygone correspondent chacun à une solution de base.

     

    La fonction économique (Z) défini le coefficient directeur d’une famille de droites parallèle. Il faut choisir la parallèle la plus haute possible pour maximiser la fonction économique. Cette parallèle doit effleurer le polygone au moins à un point qui se trouve à un angle du polygone.

     

    C’est le point de cordonnée X=67 et Y=33 qui représente la solution optimale.

    En ce point Z = (600*67)+(1250*33)=81450€ ( MCV)

     

    Le bénéfice mensuel sera égal à 81450-CF= 81450 - (200*50 + 1150*50)= 13 950€

    Le bénéfice annuel = 13 950 * 11 = 153 450€

     

    II.   Établissement du budget

     

    La production et la vente sont liées par l’égalité suivante :

    Production = vente + stock final – stock initial.

     

    On compare mois après mois, la prévision de la production mensuelle cumulée augmentée du stock initial et la prévision des ventes mensuelles cumulées. En tenant compte du délai minimal nécessaire entre la production et la vente du produit. C’est-à-dire en prenant en compte le délai stockage, la durée du stockage, déstockage du produit, du transport et de la livraison. On détermine les mois critiques qui vont nécessiter une production renforcée. L’ensemble de ces éléments doit figurer dans le budget de production. Le budget peut être établi par période et pas centres de responsabilité.

     

    Soit le budget trimestriel d’un atelier de montage (Cf. Doc 16.4).

     

    Remarques :

    -           Le contrôle budgétaire s’effectuera en comparant la production réelle et la production prévisionnelle.

    -           Le gestionnaire devra veiller à éviter aussi bien les stocks de produits inutiles que le chômage technique des personnels permanents.

    « La démarche budgétaireLe budget des approvisionnements »
    Blogmarks