• Les coûts hors production

    LES COUTS COMPLETS : LES COUTS HORS PRODUCTION 

     

    Le coût complet d’un produit au stade final est formé non seulement du coût de production du produit mais aussi des coûts hors production tels que les coûts de distribution et d’autres charges non imputables à un coût fonctionnel. Il est essentiel de retenir que le coût hors production ne concerne que les produits fabriqués et vendus ou des marchandises vendues. 

    Le coûts hors production sont l'ensemble des coûts qui ne peuvent qu’être imputés aux coûts de revient des produits vendus. Il s’agit  des coûts de distribution et depuis le PCG de 1982 des charges à caractère très général (administration générale, gestion financière, autres frais à couvrir…).

     

      

     

    I. Le coût de distribution 

     

      A.  L’analyse du coût de distribution 

     

      L’étude du coût de distribution peut se faire à plusieurs niveaux : 

     

    -          A un niveau global  

     

    -          Par stades de distribution : dans ce cas, il est établit un centre d’analyse par stade au lieu d’un seul centre de distribution globale. On distinguera : 

     

    §  Un stade antérieur à l’opération de vente (ex : étude de marché, la publicité, les foires et expositions…) 

     

    §  Un stade correspondant à la vente proprement dite (ex : les commissions des représentants, les charges afférentes aux locaux affectés à la vente).  

     

    §  Un stade postérieur à la vente (ex : livraison, facturation, SAV pendant la période de garantie…).  

     

    -          Par secteurs géographiques : suivant les secteurs où la production sera écoulée, les charges de distribution seront différentes (ex : transports, réseau de distribution…)  

     

    -          Par canal de distribution : suivant que l’entreprise vend ses produits à des grossistes, à des détaillants, à des grands magasins ou au détail, les charges de transports et de conditionnement seront différentes. 

     

    -          Par produit ou par commande : cette analyse est indispensable si l’on veut ensuite déterminer un coût de revient par produit ou par commande  

     

      

     

    B.  Les composantes 

     

      Le coût de distribution est composé de charges indirectes et de charges directes 

     

      1)    Les charges directes 

     

      Ce sont celles qu’il est possible de rattacher à un seul produit (publicité, promotion des ventes, études de marché, transport…). Elles comprennent essentiellement des charges de personnel et des prestations de service. 

     

      2)    Les charges indirectes 

     

    Les charges qui ne concernent pas un produit déterminé sont regroupées dans des centres de distribution qui, eux-mêmes, peuvent correspondre à différents découpages. Cela peut être un découpage par produit, par secteur géographique, par canaux de distribution, par fonction (études commerciales, équipe de vente, le SAV…), par type de client (entreprises, administration, particuliers…). Ces charges indirectes de distribution sont généralement plus importantes que les charges directes et constituent souvent l’ensemble du coût de distribution. Dans ce cas, il est inutile de déterminer un coût de distribution, le centre de distribution étant alors réparti entre les différents coûts de revient. L’imputation de ces charges indirectes de distribution, en l’absence d’unité d’œuvre, est effectuée de diverses façons (ex : de façon proportionnelle soit au coût de production, au nombre de produits vendus, au montant des ventes, soit au nombre de commandes, ou au nombre de visites des représentants…). 

     

     

      Résultat de recherche d'images pour "comptabilité hors production"

     

    II.   Les autres coûts hors production 

     

      

     

    Il existe des charges indirectes indépendantes de l’activité de l’entreprise qui ne relèvent pas d’une des fonctions d’approvisionnement, de production ou de distribution. Ces charges sont réparties dans des centres d’analyse de structures telles que l’administration générale ou le financement puis imputer directement au coût de revient en retenant pour assiette de frais le coût de production des produits vendus ou des produits fabriqués ou le chiffre d’affaires. 

     

      

     

    A.  L’administration générale 

     

      Ce sont des charges communes à l’ensemble de l’unité économique constituée par l’entreprise. Elle recouvre les coûts résultant de la direction générale et des services centraux, de la prévision et du contrôle de gestion, de la comptabilité générale et analytique et ceux résultant des services des communications générales (courrier, téléphone…), des services généraux d’informatique. 

     

      

     

    B.  La gestion financière 

     

      Ce sont des charges qui sont liées à la recherche de capitaux propres ou empruntés ainsi qu’à leur gestion. Il s’agit principalement de charges de personnel, de charges de fonctionnement et de charges financières.  

     

     

     

    C.  Autres frais à couvrir 

     

      Ce centre regroupe des charges incorporables qui ne trouvent pas place dans d’autres centres. Il peut s’agir de charges ayant trop peu d’importance pour être traitées dans un centre spécifique. Il peut s’agir aussi de certaines dotations aux provisions ou aux amortissements (amortissements des frais d’établissement) ou de frais résiduels de centres d’analyse.

     

     

    « Les coûts de productionDu calcul du coût de revient à la détermination du résultat »
    Blogmarks