• Les politiques économiques et leur mise en œuvre

    Les politiques économiques et leur mise en œuvre

     La politique économique d'un État est l'action d'un gouvernement sur l'économie. La politique économique d'un État comporte deux composantes :

    • la politique budgétaire (qui agit sur la manière de gérer le budget de l'État)
    • la politique monétaire (qui agit sur la quantité de monnaie dans l'économie).

    Les politiques économiques sont nées avec la macroéconomie et l'ouvrage Théorie générale de l'emploi, de l'intérêt et de la monnaie (1936) de l'économiste britannique John Maynard Keynes.

     

    A – Les objectifs de la politique économique 

    1 – Politique conjoncturelle ou structurelle ? 

    Politique économique : c’est l’ensemble des actions entreprises par les pouvoirs publics pour agir 

     dans la sphère économique et pour infléchir le rythme de l’activité économique (conjoncturelle) soit pour en modifier le fonctionnement (structurelle). 

    Les objectifs d’une politique conjoncturelle : vise à maintenir ou rétablir les grands équilibres économiques et financiers à court terme. Certaines politiques peuvent provoquer des modifications structurelles

    Les objectifs d’une politique structurelle : vise à modifier les structures économiques à long terme.

    4 objectifs liés à la politique économique :

    Ø  La croissance de la production

    Ø  Plein emploi des facteurs de production

    Ø  Stabilité des prix

    Ø  Équilibre extérieur

    Ces 4 objectifs peuvent être représentés graphiquement : selon le carré magique de Kaldor.

     

    2 - Les instruments de la politique économique 

    Ø  La politique monétaire est désormais sous la direction de la BCE.

    Ø  La politique budgétaire (qui concerne les dépenses prévisionnelles). Ce budget est contraint par l’Europe.

    Ø  La politique fiscale (sous élément de la politique budgétaire)

     

    B – Politique budgétaire et régulation conjoncturelle 

    1  Un choix entre politique de stabilisation et de relance 

    Ø  Politique de stabilisation : vise à freiner l’activité économique par des politiques monétaires et budgétaires restrictives. Elle consiste à limiter la masse monétaire en circulation en augmentant le taux directeur. C’est une volonté du gouvernement de limiter les dépenses.

    Ø  Politique de relance : a pour but de relancer la croissance de la production par un soutien de la demande (politiques monétaires et budgétaires expansives).

     

    2  Les limites de l’action budgétaire 

    Il n’est pas possible d’augmenter sans cesse les dépenses publiques car la dette augmente de façon importante.

     

    3 – Un exemple de politique contrainte 

    Les pays membres de la zone euro doivent respecter le pacte de stabilité et de croissance. Il a été adopté en 1997 dans le traité d’Amsterdam. Il fut renforcé en 2011 suite à la crise de la dette (six packs : 5 règlements et 1 directive).

    Il y a 18 pays dans la zone euro en 2014 dont le dernier intégré est la Lettonie.

    Il y a 3 critères à respecter :

    Ø  Le taux d’inflation : +1,5% maxi de la moyenne des 3 meilleurs résultats


    Ø  Le déficit public : 3% du PIB maxi (différence entre les dépenses et les recettes publiques)

    Ø  La dette publique : 60% du PIB maxi

    « L'épargne et de la consommation des ménagesQu'est ce que la concurrence pure et parfaite? »